Projet

Dans le cadre du baccalauréat en ingénierie à l’Université de Sherbrooke, les étudiants doivent réaliser un projet majeur de conception réparti sur les deux dernières années du programme. Les étudiants du projet Hybride, ayant une vision d’avenir, ont décidé de concevoir et de fabriquer une monoplace de course verte alliant performance et agilité.


New Hampshire


Pour rivaliser avec d’autres universités, l’équipe participera à une compétition internationale annuelle organisée par la SAE, la Society of Automotive Engineer, au printemps 2012. Cet évènement, regroupant 50 équipes de différentes universités et collèges, est parrainé par d’importants constructeurs automobiles tels GM et Toyota.

La Formule SAE Hybride est une compétition qui permet à des équipes universitaires de concevoir et de fabriquer une voiture monoplace dans le but de rivaliser avec d’autres équipes, lors d’épreuves statiques et dynamiques. Pour être admises à la compétition, les voitures doivent se conformer à de nombreuses restrictions imposées par la SAE. Ces règles permettent de maximiser l’ampleur du défi. La compétition permet donc aux équipes de démontrer leur créativité et leur savoir-faire, afin de se comparer à différentes équipes provenant de différents pays.

Site de la compétition


Les épreuves statiques

Inspection technique :

Chaque voiture doit se conformer aux différentes règles de sécurité imposée par la SAE pour pouvoir participer à la compétition. Cette inspection est pratiquée pour vérifier si tous les éléments relatifs à la sécurité de la compétition ont été respectés. Cela permet d'assurer un déroulement sécuritaire. De plus, cette inspection permet aux juges de s'assurer que tous les règlements ayant trait aux performances de la voiture sont respectés pour maintenir un niveau de compétition égalitaire pour tous. Cette étape est nécessaire pour participer aux épreuves dynamiques.

Design 20 % :

La voiture est présentée à des experts de l’industrie où les étudiants doivent prouver que les concepts choisis sont optimaux. Cette épreuve permet aux juges de mesurer notre niveau de compréhension de la voiture et de vérifier si nos choix de concepts sont valables.

Présentation 10 % :

Il s’agit de prouver que le produit est viable économiquement pour un marché visant les coureurs automobiles amateurs. Étant donné que l’idée derrière cette compétition est de concevoir une voiture qui pourrait s'adresser aux coureurs automobiles du dimanche, il est de mise de vérifier si la voiture s'adresse vraiment à ce marché. Ainsi, il devra être montré que la voiture est en mesure de répondre à ce marché et qu'elle pourrait être construite de façon industrielle.


Les épreuves dynamiques

Endurance 40 % :

Course de 22 km testant la fiabilité, l’économie d’essence et les performances globales de la voiture. L'objectif de cette course est de parcourir la distance de 22 km le plus rapidement possible. La quantité d'essence restante dans le réservoir ne donne pas de points supplémentaires. Le parcours de cette épreuve présente des courbes plus larges pour faciliter la conduite et un seul arrêt aux puits est permis pour faire une inspection mineure et un changement de pilote à la mi-parcours.

Autocross 15% :

Deux tours de piste permettant d’évaluer les performances de la voiture en situation d’accélération, de virages et de freinage. L'objectif de cette épreuve est de terminer les deux tours de pistes le plus rapidement possible. Ceci permet d'évaluer la voiture dans une situation plus réaliste et permet de mesurer l'ensemble des performances générales de celle-ci.

Accélération 15% :

Cette épreuve détermine le temps nécessaire pour franchir une distance de 75 mètres en mode hybride et en mode électrique seulement. Pour que la voiture soit qualifiée à la compétition, elle doit réaliser un temps de moins de 10 secondes. En plus de permettre la qualification de l'équipe à la compétition, cette épreuve permet de mesurer l'efficacité à laquelle l'équipe a couplé le moteur électrique avec le moteur à combustion interne. De plus, dans le cas de l'accélération en mode hybride seulement, cela permet d'évaluer si les systèmes de contrôle et de gestion d'énergie électrique sont performants.


Suivez-nous sur facebook